La Mongolie entre deux ères

Son nom suffit à évoquer l’Ailleurs, le voyage, l’immensité des steppes, les galops des cavaliers nomades, les yourtes… La nouvelle exposition du musée Albert-Kahn plonge le visiteur dans l’univers menacé de la Mongolie du début du XXe siècle.

Si le mode de vie nomade est toujours d’actualité aujourd’hui, bon nombre des autres réalités captées par l’objectif de Stéphane Passet en 1912 et 1913 seront vite balayées par la marche de l’Histoire. Dans cette région dominée par les deux géants que sont la Chine et la Russie, les révolutions sont en marche et changeront bientôt la face du monde.

Mongolie

À travers 72 photographies, 2 films d’époque, 38 reproductions de documents d’archives et 11 objets archéologiques, c’est une Mongolie à la fois proche et lointaine qui s’expose, illustrant la mission fondamentale assignée par Albert Kahn aux opérateurs chargés de constituer les Archives de la Planète : « fixer [...] des aspects, des pratiques et des modes de l’activité humaine dont la disparition fatale n’est qu’une question de temps ». Et, en Mongolie plus qu’ailleurs, le temps était compté.

Cette exposition révèle la Mongolie du début du XXe siècle, mise en valeur par l’un des fleurons du patrimoine du département des Hauts-de-Seine : les collections d’images conservées au musée Albert-Kahn. Rendez-vous au cœur des steppes, parmi les cavaliers, au milieu des yourtes et des temples bouddhistes pour une évocation haute en couleur et riche d’enseignements sur un monde aujourd’hui disparu.

Du 29 novembre 2011 au 16 septembre 2012 - Musée Albert-Kahn à Boulogne-Billancourt

Mongolie



2 commentaires

  1. [...] La Mongolie entre deux ères – PhotoExpos [...]

  2. [...] À travers 72 photographies, 2 films d’époque, 38 reproductions de documents d’archives et 11 objets archéologiques, c’est une Mongolie à la fois proche et lointaine qui s’expose, illustrant la mission fondamentale assignée par Albert Kahn aux opérateurs chargés de constituer les Archives de la Planète : « fixer [...] des aspects, des pratiques et des modes de l’activité humaine dont la disparition fatale n’est qu’une question de temps ». Et, en Mongolie plus qu’ailleurs, le temps était compté. Cette exposition révèle la Mongolie du début du XXe siècle, mise en valeur par l’un des fleurons du patrimoine du département des Hauts-de-Seine : les collections d’images conservées au musée Albert-Kahn. La Mongolie entre deux ères [...]

Laisser un commentaire